Tout savoir sur la maison autonome : fonctionnement, prix, construction

Définition maison autonome

Une maison autonome est une habitation indépendante du réseau électrique et du réseau hydraulique. Elle est équipée de panneaux solaires, d’une éolienne ou d’un autre système de production d’énergie renouvelable, d’une réserve d’eau et d’une isolation thermique et phonique performante.

La maison autonome est un mode de vie respectueux de l’environnement et économique. Elle permet de vivre en dehors des villes et des réseaux, en toute autonomie. Les maisons autonomes sont aussi appelées des maisons autosuffisantes. Elles permettent à leurs habitants de vivre en totale indépendance de phénomènes extérieurs.

Combien ça coûte ?

Les maisons autonomes sont généralement plus chères à construire que les maisons conventionnelles, car elles nécessitent des équipements spécialisés et des matériaux coûteux. Attention toutefois, les investissements de départ s’amortissent parfois très vite (de 5 à 15 ans), encore plus de nos jours où les tarifs des énergies augmentent énormément.

Pour rendre sa maison autonome, il faudra s’équiper d’une source d’énergie (panneaux solaires, kit solaire, éoliennes, turbines hydroliques etc) et des batteries de stockage. Coût entre 8 000€ et 50 000€.

Ensuite, il faut opter pour un bon système de chauffage. Il pourra être alimenté par une des énergies citées précédemment ou avec du bois ou des granulés. Il faut prévoir un budget entre 5000€ et 15000€. Pour être totalement autonome, l’idéal étant de se chauffer avec l’électricité produite par la maison.

Pour récupérer l’eau de pluie et pouvoir l’exploiter et l’utiliser dans la maison il faudra prévoir environ 10 000€ pour un sytème complet.

L’isolation devra aussi prévoir un budget conséquent car la limitation de la perte d’énergie sera un point crucial dans l’efficacité d’une maison autonome.

Si vous souhaitez aller vite il est également possible d’opter pour une maison autonome en kit, où tout a été prévu. Il ne vous suffira que de trouver le terrain adéquat.

En fonction du niveau d’autosuffisance que vous souhaitez et de la qualité des matériaux ou des fournitures que vous choisissez la construction d’une maison autonome pourrait vous couter environ 20% de plus qu’une maison classique.

Maison autonome en énergie

autosuffisance energie

Il est possible de concevoir et de réaliser une maison autonome en énergie, c’est-à-dire une maison qui produit sa propre énergie et n’a donc pas besoin d’être raccordée au réseau électrique. Cela implique de mettre en place des solutions pour produire de l’électricité (panneaux photovoltaïques, éolienne, etc.), pour chauffer l’eau et l’espace intérieur (chaudière à bois, poêle à granulés, etc.) et pour stocker l’énergie (batteries, ballons d’eau chaude, etc).

Les maisons autonomes en énergie sont un moyen efficace de réduire sa consommation d’énergie et donc sa facture d’électricité. Elles permettent également de diminuer son impact sur l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Maison autonome en eau

Une maison autonome en eau est une habitation qui n’a pas besoin d’une source d’eau extérieure pour fonctionner. Les maisons autonomes en eau sont équipées d’un système d’approvisionnement en eau qui leur permet de se débrouiller seules.

maison isolee

Ce type de maison est idéal pour les personnes qui vivent dans des endroits isolés ou dans des zones où l’accès à l’eau potable est limité. Les maisons autonomes en eau peuvent être alimentées par une pompe à eau, un forage, une citerne d’eau de pluie ou un réservoir d’eau. L’eau peut ensuite avoir différents usages : alimenter la maison en eau, le jardin …

Maison autonome grâce à son jardin

L’autonomie passe aussi par l’alimentation. C’est une excellente chose que de pouvoir cultiver son propre jardin et se nourrir de ce que l’on produit. Cela permet de se sentir plus proche de la nature et de se déconnecter un peu du monde moderne.

Cultiver un jardin autonome, c’est avant tout un choix de vie. C’est une façon de vivre plus simplement, en harmonie avec la nature. C’est aussi une façon de se nourrir sainement, en consommant des produits frais et bios.

autosuffisance jardin

Une maison autonome doit donc permettre de subvenir aux besoins alimentaires de ses occupants et le portager est la première étape pour y arriver.

Avantages d’une maison autonome

Les avantages d’une maison autonome sont nombreux. Tout d’abord, les maisons autonomes sont beaucoup plus écologiques que les maisons qui dépendent des réseaux cités précédemment. Les maisons autonomes ne produisent pas de gaz à effet de serre, ne consomment pas d’énergie fossile et ne nécessitent pas de ressources en eau potable. De plus, les maisons autonomes sont beaucoup moins susceptibles de subir des coupures de courant ou d’eau, ce qui peut être très pratique en cas de tempête ou d’autres catastrophes naturelles.

Aussi, une maison autonome permet d’envisager de s’installer de manière plus confortable dans des endroits ou terrains isolés, non raccordés à l’eau et à l’électricité. Si vous aimez le calme et la nature mais que vous souhaitez garder votre confort, c’est un très bon choix.

Enfin, les maisons autonomes sont souvent moins chères à entretenir que les maisons classiques et ne sont pas dépendantes des tarifs fluctuant en fonction des marchés ou de l’actualité. Imaginez le bonheur de ne plus recevoir aucune facture de fournisseur d’électricité ou d’eau. Imaginez aussi de ne plus avoir de mauvaises surprises sur les budgets de plus en plus conséquents de ces éléments.

Les inconvénients

Il y a quelques inconvénients à se lancer dans la construction ou l’achat d’une maison autosuffisante. Tout d’abord, cela peut être coûteux à mettre en place, surtout si vous n’êtes pas habile en bricolage. De plus, vous devrez peut-être vous procurer certains équipements spéciaux, comme des panneaux solaires ou une pompe à eau, ce qui peut encore ajouter au coût. Ensuite, une maison autonome nécessite un entretien plus attentif, car il n’y a pas de réseau de secours auquel vous pouvez faire appel en cas de problème. Enfin, il peut être isolant vivre dans une telle maison, surtout si vous n’avez pas de voisins proches.

Avant de décider de construire une maison autonome, il est important de peser le pour et le contre et de déterminer si cela vous convient vraiment. Si vous êtes prêt à affronter les défis, une maison autonome peut être une excellente option. Attention, la construction n’est pas un passage obligatoire, en effet, il est également possible de transformer sa maison en maison autonome.

Une maison autonome est une excellent choix pour les personnes qui veulent vraiment vivre en dehors du système et être indépendantes. Ce type de maison n’est pas pour tout le monde, car elle nécessite toutefois beaucoup de travail et d’efforts.

Quelle différence avec une maison passive ?

Une maison passive est une maison conçue pour minimiser la consommation d’énergie. Elle est construite pour fournir une isolation thermique et acoustique supérieure, afin que les occupants puissent profiter d’un confort optimal tout en réduisant leur empreinte écologique. Les maisons passives sont également équipées de systèmes de ventilation et de chauffage efficaces, afin de réduire au maximum la consommation d’énergie.

Laisser un commentaire